Nos coups de coeur

L’histoire d’une fleur

Flower by Kenzo est une des plus belles histoires de la parfumerie. Doté d’un rouge intense, le coquelicot est totalement… inodore ! Inventer l’odeur d’une fleur inodore, tel était le défi lancé par la maison Kenzo au parfumeur Alberto Morillas. En l’an 2000, il donne corps à cette illusion.

Une couleur puissante, une fleur de paradoxe, fragile et néanmoins tenace. Recréée dans un flacon délicat comme un soliflore, la fleur de coquelicot est pour Kenzo une pyramide de fleurs : Rose Bulgare, Violette de Parme, Aubépine et Cassie se mêlent, accord aussitôt assoupli par le Musc et enfin stimulé par l’Encens. Le tout se diffuse avec subtilité et élégance, une essence florale et poudrée, proche d’un surprenant mysticisme.

Flower by Kenzo se veut une sensation d’intimité, un sillage rémanent. La fragrance célèbre une urbanité irréelle : vous souvenez-vous de ces jardins merveilleux qui ont envahi nos villes ? A Paris, sur le parvis du centre Pompidou, Place Rouge à Moscou, Covent Garden à Londres, ou encore Hong Kong, Milan, Vienne, Singapour, Madrid, Johannesburg… se sont retrouvés transformés en jardin luxuriant d’une fleur unique.

Enfin, Paris. Lumière or poudré au matin. Les toits en zinc et les cheminées. Une jeune femme surperbe vêtue de rouge surgit d’une de ces cheminées. Du ciel, tombe une pluie de coquelicots sur la ville, traçant un champ céleste au-dessus des toits.  Flower by Kenzo réaffirme un engagement de beauté et d’équilibre face à l’âpreté de la ville.

A découvrir sur http://www.kenzoparfums.com/FR/flowerbykenzo.php



La rédac