Mode

Rachel Zoe, la façonneuse d’images

5482e34dd4d15_-_mcx-rachel-zoe-headshot-s2[1]

Vous avez peut-être remarqué, à l’intérieur du couvercle de votre GLOSSYBOX d’avril se trouve la citation suivante : « Style is a way of saying who you are without having to talk » Rachel Zoe.

Mais, qui est donc cette Rachel Zoe, la fashionista que tout le monde s’arrache ?

Magic Stylist

Avant de s’attaquer au look désormais impeccable de Jennifer Lawrence, Cameron Diaz ou Sofia Vergara, Rachel gère le vestiaire des plus grandes starlettes des années 2000. C’est par ses mains expertes que passent Britney Spears, Lindsay Lohan, Nicole Richie ou encore les Backstreet Boys. Mais n’allez pas croire que la jeune newyorkaise trempe dans le mauvais goût car très vite Rachel Zoe (prononcez « Zoh ») cherche à déringardiser ces célébrités qui prônaient à leur début l’art de mixer les mauvaises idées. À l’instar de Nicole Richie que la styliste métamorphose d’un point de vue stylistique. Finis les robes multicolores à franges, les bustiers trop serrés et le look Californienne dépravée. Place à la sobriété et aux tenues pointues. C’est avec la fille de Lionel que la jeune styliste va faire émerger une allure copiée dans le monde entier : le boho-chic qui signera son identité. Si la pro du style affirme dans une interview du New York Times que « les stylistes ne sauvent pas de vies », elle affirme néanmoins qu’ « elles façonnent des images, qui à leur tour créent des opportunités dans de nombreux domaines. » Et oui, la mode est aussi la clé du succès.

Mama stylée

Les Américains adorent les parcours de self-made women qui réussissent à s’épanouir aussi bien professionnellement que personnellement. Ça tombe bien, Rachel est une brillante autodidacte, maman de deux jeunes garçons et épouse comblée au bras de son époux banquier rencontré à la Fac et désormais Président de l’entreprise Rachel Zoe Inc. fondée par sa moitié. Si la styliste n’a pas de petites filles, ses deux fils lui donnent néanmoins l’occasion d’exercer ses talents de modeuse invétérée : « Mon mari se moque de moi parce que je passe plus de temps devant la garde-robe de Skyler (son fils aîné) le matin que quand devant la mienne. ».

Capture_d_e_cran_2016-03-29_a__10.57.05[1] Capture_d_e_cran_2016-03-29_a__10.56.35[1]

Article rédigé par Amandine Grosse



GLOSSYBOX

GLOSSYBOX

La rédac