Bon à savoir

Quels ingrédients veulent votre peau ?

 

1 – UNE QUESTION D’ORDRE COMPRENDRE

Les composants sont inscrits du plus présent au plus insignifiant en terme de quantité. De quoi vous donner une indication sur les réelles promesses d’un produit et son degré d’efficacité.

Les ingrédients qui représentent moins de 1% du produit peuvent être mentionnés dans le désordre.

 

2 – LA LANGUE A UN SENS

Sachez-le, les termes en anglais sont des ingrédients issus de la chimie. En latin, en revanche, il s’agit de composants d’origine naturelle et végétale.

 

3 – LA LISTE NOIRE

Les autorités de santé et les spécialistes sonnent régulièrement l’alerte sur l’application quotidienne de certains composants potentiellement présents dans vos soins. Certains sont en effet connus pour être des allergisants ou des perturbateurs endocriniens (paraben, sels d’aluminium, SLS, phtalates etc.). Mais pas de panique, c’est surtout l’effet cocktail maquillage + soins + nourriture qui peut poser problème dans le cadre d’une utilisation répétée. En revanche, en tant que consommateur, il est intéressant d’alerter les fabricants et d’encourager les filières bio pour protéger l’environnement.

 

4 – KESAKO

Ils sont dans la liste d’ingrédients ou mis en avant sur le packaging. Que signifient précisément ces termes et ces composants ?


Acide hyaluronique : Présent dans certaines crèmes anti-rides, il pénètre dans l’épiderme pour stimuler la fabrication de collagène et rendre plus élastiques les tissus. SLS (Sodium Laureth Sulfate) : Les laboratoires les bannissent de plus en plus de leur composition. En cause ? Leur pouvoir décapant et allergisant. Leur rôle est néanmoins important d’un point de vue de nos habitudes sensorielles puisque ce sont eux qui font la mousse de nos shampoings.

 

Séborégulateur : Son rôle, diminuer la production de sébum mais aussi produire un sébum de meilleur qualité en agissant au niveau de la glande sébacée. Objectif : limiter la prolifération des bactéries et de l’acné sur les peaux grasses et mixtes.

 

Actifs naturels : Il s’agit tout simplement d’ingrédients issus d’une plante dont on revendique une certaine action.

 

Silicones (Dimeticone, cycloxane, etc.) : Ils donnent à nos produits une texture glissante et onctueuse. Inoffensifs pour l’organisme, ils ne sont néanmoins pas biodégradables. Mauvais point pour l’environnement donc. Ils auraient par ailleurs tendance à plomber la qualité des cheveux sur le long terme.

 

Colorants et Parfums : Ils sont inconsciemment « exigés » par le consommateur qui a des attentes en terme de textures et de senteurs des produits. En clair, ils sont accessoires mais nous sommes nombreuses à placer le plaisir des sens au coeur de nos instants beauté et bien-être.



GLOSSYBOX

GLOSSYBOX

La rédac